Loading...

AUTRES DEUILS

Réorganiser sa vie

RÉORGANISER SA VIE

Voici notre 2ème maison, simple appartement ou maison avec jardin. Par définition, nous y sommes à l’abri de la vie extérieure, du bruit et des autres. C’est l’endroit rêvé pour nous y ressourcer, nous reposer après une journée bien remplie. Et là encore, qu’y faisons-nous ? Qu’y mettons-nous ?

Au fil des années, nous y entassons les restes d’une vie passée, avec des meubles trop grands qui ne s’y adaptent plus, des placards pleins de trop de vêtements que nous ne mettrons plus parce qu’ils correspondent à “une ancienne peau” que nous avons déjà laissé derrière nous.

Et oui, nous avons grandi, de nos expériences, de nos choix de vie, mais le reste n’a pas suivi.

Notre Lieu de Vie est devenu prison où chaque objet superflu nous ramène à une vie qui n’existe plus, à des souvenirs encore douloureux parce que nous les laissons exister là, sous nos yeux. Nos objets nous maintiennent “en prison”. Et nous les laissons faire.


MES CHANGEMENTS DE VIE

MON ARRIVÉE À Nice

J’étais amoureuse d’un homme et je n’avais qu’une idée en tête, partager mes sentiments avec lui.

Si sa réponse était OUI, je restais à Bordeaux et avec son petit garçon je créais une nouvelle famille.

Si sa réponse était NON, je refaisais mon CV. Tout était très clair dans ma tête.

Je l’ai donc invité à déjeuner, et lorsque je lui ai parlé de mes sentiments, il m’a répondu qu’il pensait très fort...à quelqu’un d’autre (à une autre maman devant l’école de son fils).

Après un week-end de flottement, j’ai donc refait mon CV, CV que j’ai amené en début d’année 98 à Nice.

J’ai changé à ce moment là, et en même temps, de région et de métier à 36 ans.

Depuis j’ai une énorme gratitude pour cet homme, qui grâce à sa franchise, à commencé à changer ma vie !

Je formais les Instructeurs depuis 2 ans dans un concept pré-chorégraphié de Gymnastique Douce, le BodyBalance, mélange de 3 activités différentes, Taï Chi, Yoga et Pilates.

Après un week-end de 3 jours de formation, c’est par mail informatique que j’ai appris la fin de cette collaboration. Malgré de bons résultats, je ne correspondait pas, ou plus, à la couleur de la marque. Imaginez mon étonnement, ma déception, n’ayant vu aucun signe avant coureur.

J’ai cependant très vite rebondi grâces à 3 actions principales :

  1. J’ai appelé mon médecin chinois le jour même pour m’aider à enlever les émotions négatives que je ressentais.
  2. Dès le lendemain, je commençais à sortir de chez moi tout ce que représentait cette activité, y compris tout ce que j’avais acheté seulement quelques semaines avant pour préparer mes formations. (Ramettes de papier que mes amies ont récupéré, vêtements siglés au nom de la marque dont mes collègues ont bénéficié, badges individuels pour identifier les instructeurs, paperboard de formation…). La société ne voulant plus travailler avec moi, il était hors de question de garder quoi que ce soit chez moi. J’ai même enlevé le calendrier de l’année... au mois de Mai !
  3. Quelques jours après, j’ai pu enfin commencé à en parler à mes collègues qui, comme moi, sont tombés des nues.

Ce qui m’a beaucoup aidé à remonter la pente a été d’en parler pour ne pas rester seule avec mes ressentiments, ainsi que l'aide de mon médecin, qui avec des granules homéopathiques a su me permettre de faire sortir mes émotions.

J’ai été pendant 17 ans Professeur de Fitness dans une grande salle jusqu’au jour de fermeture où tous, clients comme personnel, avons été surpris par la soudaineté de l’annonce.

Personnellement je m’y attendais, et pour être vraiment honnête, je le souhaitais depuis longtemps, car pour moi, il était largement temps de passer à autre chose.

Et pourtant, quel tsunami ça a été !

Je reconnais aujourd’hui les mêmes étapes du Deuil qui se sont mises en place.

D’abord le Choc: »Non, ce n’est pas possible ! »

puis le Déni: Pendant plusieurs jours, je penserai à la préparation de mon prochain cours qui n’aura jamais lieu.

10 jours après la fermeture, le RDV de tout le personnel avec le liquidateur judiciaire a été le point de départ qui m’a permis d’accepter la dure réalité de passer de Salarié d’une boîte ayant pignon sur rue à… Pôle Emploi.

CONNAISSEZ-VOUS L’HISTOIRE DU MAGNÉTOSCOPE ?

Voici l’histoire vraie d’un jeune couple qui s’installe ensemble et possèdent un magnétoscope. Quelques mois plus tard les premières disputes apparaissent, puis une autre encore plus importante, où par mégarde, le coin du magnétoscope s’en trouve éborgné. Ils se séparèrent ensuite et la jeune femme resta seule dans l’appartement.

Dorénavant, chaque fois qu’elle posera ses yeux sur le magnétoscope, elle se souviendra de ces disputes avant la séparation. À chaque fois, ce sentiment négatif resurgira.

Cette jeune femme a une amie qui elle, n’a pas les moyens de s’offrir cet objet.

Alors un jour, lassée de tourner en boucle autour de cette histoire, la jeune femme offre ce magnétoscope à son amie.

Son amie est alors ravie et cette jeune femme n’aura plus cet objet éborgné sous les yeux lui rappelant tous les souvenirs douloureux liés à cette relation.

En conclusion, tous ces exemples nous montrent combien il est important de faire tout ce qu’il faut pour terminer chaque histoire et d'enlever tous les objets qui n’ont plus trait à l’activité que vous n’exercerez plus par la force des choses.
Renée Sens Nice